Les aides fiscales

Vous résidez en EHPAD, vous (ou vos obligés alimentaires) pouvez, sous certaines conditions, bénéficier de dispositions fiscales avantageuses :

Vous réglez vos frais d'hébergement en établissement et ne percevez pas l'aide sociale à l'hébergement :

Vous pouvez déclarer le montant de ces dépenses au titre des frais d'hébergement et de dépendance (après déduction de l'APA) et bénéficier ainsi d'une réduction d'impôt.


Vous êtes détenteur d'une carte d'invalidité et présentez un taux d'incapacité permanente, supérieure ou égale à 80 % :

Vous pouvez bénéficier d'une majoration de votre quotient familial (1/2 part supplémentaire) pour le calcul de votre impôt.

Dans le cadre de l'obligation alimentaire, vous contribuez aux frais d'hébergement de vos parents ou grands parents :

A ce titre, vous pouvez bénéficier d'une déduction fiscale au titre des pensions alimentaires.

Vous êtes propriétaire de votre logement et résidez en établissement pour personnes âgées :

Vous pouvez solliciter une remise gracieuse de la taxe d'habitation, si vous n'êtes pas exonéré de son paiement.

En savoir plus :
www.service-public.fr